Audrey Malo

Audrey Malo

(She/Her) • Montreal, Canada

Engagez-moi

Démo d'animation

Biographie

Originaire de Sorel, au Québec, Audrey Malo a toujours eu un grand amour pour les livres illustrés pour enfants. Elle a étudié les arts plastiques à l'Université Concordia et le design graphique à l'UQÀM, à Montréal, et a depuis produit des œuvres pour des journaux, des magazines et des publicités de produits. De nature curieuse et introspective, Audrey Malo expérimente les couleurs et les contrastes dans ses illustrations éditoriales et ses gifs, racontant toujours une histoire avec une touche d'humour.

Read more

Quelques clients


The New York Times, The Washington Post, Loto-Québec, The Globe and Mail, Le Devoir, The Hollywood Reporter, Masterclass, Mother Jones, Le Devoir

Read more

Sectors


Editorial, Children’s books, Commercial

Read more

Récompenses


  • LUX 2017 – Prix relève
  • Award in the Local Cover category for the cover of the Perspectives section of Le Devoir titled “(Re)sortir le spectateur de sa bulle”- The Society for News Design, 43rd edition of the Best of Print News Design.

Career Milestones


  • Work for The New York Times, Loto-Québec and the national vaccination campaign in Québec

Audrey Malo

Vos pronoms
Elle/Elle

Comment définissez-vous votre identité ? Vous identifiez-vous à (ou défendez-vous) des communautés marginalisées ?
Je suis une femme caucasienne célibataire et valide dans la trentaine. Ma carrière et mon éducation ont été mes principales quêtes pendant toute ma vie d’adulte et j’ai parcouru un long chemin pour subvenir à mes besoins et mener une vie dont je suis fier, rempli d’émerveillement enfantin.

Où est la maison ?
Dans mon petit appartement 3 ½ du côté est du Plateau à Montréal.

Décrivez votre style en une phrase
Personnages et formes graphiques amusants mais organiques

Qu’est-ce qui allume votre âme en feu ?
Curiosité et spontanéité

Quels thèmes aimez-vous explorer ?
Je pense que mes pièces préférées sont celles qui explorent la tendresse et le contact humain. Cela me semble très personnel.

Quelles techniques utilisez-vous ?
Quand je suis pressé, je fais tout sur mon iPad – du croquis à l’illustration finie – en utilisant l’application Adobe Fresco. Si je ne suis pas dans un délai serré, je travaille généralement d’abord sur les croquis avec un crayon et du papier, avant de les transférer sur l’iPad.

Quelle part de vous-même et de votre propre histoire pouvons-nous voir dans votre travail ?
En ce qui concerne le sujet, mon travail semble refléter une partie de mon subconscient. Côté style, cela reflète mon évolution en tant que personne et illustratrice. J’étais plus désordonné, en tant qu’artiste et personne, et maintenant j’aime que les choses soient simples, ou du moins, simples dans leur complexité.

Y a-t-il un fil conducteur dans votre travail créatif ?
La couleur primaire, que j’utiliserai pour le contour, sera la teinte la plus foncée de l’ensemble de la pièce. A part ça, je dirais les petits points noirs en guise d’yeux.

Pour quoi voulez-vous être connu ?
Je veux que les gens se sentent amusés par mon travail.

Quels sont les projets qui vous passionnent le plus ?
Lorsque je travaille sur quelque chose qui est nouveau dans mon portfolio, cela va pousser mon art dans de nouvelles directions. J’aime aussi les projets à grande échelle et ambitieux, ceux qui font la fierté de mes parents.

Quel est votre concert de rêve ?
Un beau projet concret : une bouteille de vin arty, un emballage amusant pour un nouvel objet technologique que j’adore, un livre pour une maison d’édition que j’admire, une murale pour un café ou un restaurant mignon.

Où, quand et comment créez-vous le mieux ?
Honteusement, je travaille parfois de longues heures allongé sur mon canapé.

Comment votre style a-t-il évolué depuis vos débuts ?
C’est à des années-lumière de mes débuts. J’ai travaillé avec des aquarelles, des acryliques, de l’huile, des collages, puis je suis passé à des images numériques complexes en couches, au design plat. Tout ce qui était à la mode à l’époque, depuis 15 ans.

Que trouvez-vous le plus difficile dans votre pratique ou dans l’industrie ?
Les défis ont changé avec les années mais, en ce moment, c’est vraiment rester à flot avec l’algorithme d’Instagram qui ne favorise pas les créateurs comme nous.

En quoi le fait d’être illustrateur a-t-il changé votre vie ?
Cela m’a aidé à trouver mon peuple, à construire une vie authentique et unique. Je ne me verrais pas faire autre chose.

Citez un outil dont vous ne pouvez pas vous passer !
Mon iPad Air

Parlez-nous d’un projet sur lequel vous avez travaillé et qui a eu du sens pour vous en tant qu’artiste.
Obtenir mon premier emploi pour le New York Times a été une étape importante pour moi. C’est quelque chose que je n’étais pas sûr d’accomplir dans ma carrière.

Qu’est-ce qui influence ou inspire votre art ?
Livres pour enfants vintage, petits objets, antiquités, films, livres, podcasts, un équilibre travail-vie sain…

Que diriez-vous à votre jeune moi ?
Cela va prendre un certain temps mais vous y arriverez et cela en vaudra la peine.

Pourquoi pensez-vous que l’art parle plus fort que les mots ?
L’art est plus accessible que les mots, et l’art peut être n’importe quoi.

Illustrer l’avenir

Nous travaillons avec les créatifs les plus brillants et les plus visionnaires du monde pour donner vie aux concepts les plus audacieux.

Découvrez tous nos artistes
Styles
Artistes