Marta Antelo

Marta Antelo

(She/Her) • Madrid, Spain

Engagez-moi

Biographie

Diplômée en beaux-arts de l'université polytechnique de Valence, cette artiste espagnole originaire de Madrid se consacre à l'illustration professionnelle depuis 2003. Avec son partenaire, le designer créatif Ray Díaz (www.ray-diaz.com), Antelo illustre des projets dans divers domaines. Ses œuvres ont été présentées dans le New York Times, le Wall Street Journal et le Boston Globe, entre autres. Elle compte également un total de douze livres d'images illustrés publiés dans différents pays.

Read more

Quelques clients


The New York Times, The Wall Street Journal, National Geographic Kids, The Reader's Digest, Yoga Journal, Scholastic, Imaginarium, Family Fun Disney.

Read more

Récompenses


  • Communication Arts, Maggie Awards, Poster Book Fair in Valencia

Marta Antelo

Pouvez-vous vous rappeler la première fois où vous avez réalisé que vous alliez devenir illustratrice ? Quelles ont été vos premières impressions ?
Quand je suis entré au lycée, j’ai rencontré quelqu’un qui est devenu l’un de mes meilleurs amis. Elle a suivi des cours de dessin parascolaires et moi aussi. Nous aimions tout ce qui concernait l’art et aussi l’artisanat. Dans nos temps libres, nous nous consacrions à peindre sur des T-shirts et à travailler sur des projets créatifs variés. À 15 ans, nous avions notre propre boutique sans rendez-vous.

Pouvez-vous vous rappeler la première fois où vous avez réalisé que vous alliez devenir illustratrice ? Quelles ont été vos premières impressions ?
C’est à l’adolescence que j’ai compris que j’allais devenir illustratrice.

Vous souvenez-vous à quoi ressemblait votre première œuvre d’art ? L’avez-vous toujours ?
Dès que je me suis inscrite à une association professionnelle lorsque j’habitais à Valence, l’Association des Illustrateurs de Valence, j’ai reçu ma première commande. C’était une bande dessinée de deux pages pour l’association elle-même sur les droits des illustrateurs. La deuxième commission était un guide sur la sexualité; un peu plus difficile à approcher.

Pourquoi avez-vous choisi l’illustration comme travail de votre vie plutôt que, par exemple, le cinéma, le droit ou même la médecine ?
J’aime travailler en studio; en silence et à mon rythme, avec de la musique en fond sonore. J’apprécie le fait que je ne me sens pas obligé de terminer une journée de travail régulière.

Avez-vous étudié l’art à l’école ?
Oui, au lycée. Le nouveau cursus m’a permis de choisir l’art. Ensuite, j’ai étudié les beaux-arts dans une université.

D’où vient votre inspiration ? votre envie de faire de l’art ?
De partout. Je vis dans une métropole florissante, Madrid, où il y a de nombreux types de personnes, tant de visages, beaucoup de stimuli. Tout ici est inspirant.

Comment décririez-vous le processus de création artistique ?
Je crée depuis plus de dix ans. Le processus est devenu quelque peu méthodique. Parfois, je rassemble des matériaux tels que des photos, des vêtements, des plantes, etc., selon le projet. J’adore utiliser Pinterest. Je continue avec des croquis et enfin, avec la couleur.

Avez-vous un illustrateur préféré ? Qu’est-ce que vous aimez dans le travail de cet illustrateur ?
Grâce aux réseaux sociaux, j’ai découvert de nombreux illustrateurs talentueux. Ma liste d’illustrateurs est interminable. Si j’étais millionnaire, je n’hésiterais pas à acheter un tableau de Paul Klee, ou une sculpture d’Alexander Calder.

Si vous pouviez faire autre chose que créer de l’art, ce serait quoi ?
Rock star.

Vous souvenez-vous de votre premier ensemble de peintures, stylos ou marqueurs ?
Oui. Quand j’ai fait ma communion, une tradition en Espagne quand on a huit ou neuf ans, j’ai demandé à mon grand-père s’il voulait bien me donner une boîte de peinture. A l’intérieur se trouvaient des aquarelles, des feutres et des crayons. Ce n’était pas la meilleure qualité mais cette boîte de peintures m’a fait très plaisir.

Avez-vous un fournisseur d’illustrateur préféré, une méthode préférée ou un endroit préféré, où vous aimez créer des œuvres d’art ?
J’aime me concentrer quand je travaille, et la musique m’y aide. J’aime aussi travailler en lumière naturelle. Sinon, je travaillerais presque n’importe où.

Si vous pouviez donner à un spectateur des indices pour comprendre votre art, que diriez-vous ?
Je pense que dans tout ce que je fais, il existe un esprit enfantin. La bidimensionnalité et mon utilisation de la couleur ; Je suppose que certains qualifieraient mon style de naïf.

Pensez-vous que l’illustration a l’œil du public ou la sensibilisation du public à ce domaine pourrait-elle être améliorée ?
Je pense que l’illustration est valorisée, en général. Il existe de nombreux types d’illustration, autant qu’il y a de personnes qui la créent. J’imagine qu’il faut aussi savoir apprécier et respecter d’autres styles, sans rapport avec le nôtre.

L’illustration, en tant qu’art figuratif, est facilement comprise par la plupart des gens. Je pense que c’est assez simple à apprécier.

Pourquoi l’art est-il important pour vous ? Pourquoi cela devrait-il être important pour le monde ?
L’art est la culture et la culture définit une société civilisée. C’est la raison la plus importante pour le protéger.

Si vous pouviez regarder cent ans en arrière ou en avant, pensez-vous que la vie d’un illustrateur était ou sera meilleure qu’aujourd’hui ?
Internet nous donne la possibilité d’être connecté avec n’importe qui, n’importe où dans le monde. Nous n’avons même pas besoin de déplacer nos chaises. Cela aide les illustrateurs à atteindre des clients potentiels.

Pour la même raison, la concurrence est beaucoup plus rude. En général, oui, la vie d’un illustrateur est plus facile aujourd’hui.

Illustrer l’avenir

Nous travaillons avec les créatifs les plus brillants et les plus visionnaires du monde pour donner vie aux concepts les plus audacieux.

Découvrez tous nos artistes
Styles
Artistes